Partenaires



Accueil > Actualités

ActualitésRSS des ActualitésRSS des Actualités

Page(s) : | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 30 |

23 février 2021

Présentations du Séminaire du 21 Janvier 2021

Les présentations faites lors du séminaire du 21 Janvier 2021 sont en ligne via le lien :

https://www.ohm-provence.org/spip.p...

L’enregistrement de la journée sera prochainement disponible

1er janvier 2021

Séminaire annuel de l’OHM BMP - Inscriptions

Au vu des conditions sanitaires, le séminaire annuel de l’Observatoire Hommes-Milieux du Bassin Minier de Provence se tiendra le Jeudi 21 Janvier 2021

Au programme (télécharger le programme) :
- Les actualités du Labex DRIIHM et de l’OHM BMP
- La question du stockage terrestre des résidus de la production d’alumine dans le sud de la France (XIXe- XXIe siècles)
- Les enjeux de justice environnementale sur la trajectoire de la bauxite
- Impact de la pollution atmosphérique particulaire sur les jardins potagers
- Les résidus de bauxite de Provence : propriétés physico-chimiques et influence sur la formation et le fonctionnement des sols
- Développement d’une plateforme autour de l’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable sur les territoires OHM
- La fermeture des centrales à charbon en France : des projets de territoire au service de la transition énergétique ?
- Pollutions, mobilisations environnementales et territoires industrialisés : les cas de Fos sur Mer, de Gardanne et du littoral sud marseillais.
- The movement of "yellow vests" : the ecological transition seen from “the bottom” as a prospective instrument. Implications for research in a global ecology perspective. Focus and investigation on mining territories (BMP and others).

Le séminaire aura lieu en distanciel.
Retrouvez l’ensemble des présentations des études 2019

2 novembre 2020

Sophie FABRE - Soutenance HDR : Analyse de la biodiversité végétale par télédétection optique : Contribution à la caractérisation de l’impact anthropique.

Le suivi de la végétation est essentiel non seulement pour l’analyse des changements environnementaux, mais également pour la surveillance de l’environnement dégradé par des activités anthropiques. Parmi les effets du stress environnemental sur la biodiversité et les répercussions des activités anthropiques sur la végétation, des changements souvent irréversibles de la composition des espèces (disparition ou apparition de nouvelles espèces), de leur assemblage et de leur distribution spatiale sont observés. L’identification des espèces, leur cartographie et leur suivi constituent donc une source d’information majeure pour la caractérisation et le suivi d’un habitat dégradé, pollué ou réhabilité. L’état de santé de la végétation, relié aux attributs du sol (par exemples : type, humidité, matière organique...) et à la présence potentielle de dépôts minéraux ou de contaminants sous-jacents, reflète la qualité de son environnement de développement. La caractérisation des traits des plantes (biochimiques, morphologiques, phénotypiques ou phénologiques...) altérés est donc essentielle pour analyser de manièreindirecte la dégradation ou la pollution du sol par télédétection. L’objectif des travaux de recherche présenté est la caractérisation de la végétation et son suivi par l’exploitation de l’imagerie optique multimodale. L’identification de l’espèce et son état de santé sont alors considérés comme des indicateurs d’une activité anthropique. Un habitat dégradé, pollué ou réhabilité végétalisé est alors étudié d’une part par l’exploitation de la cartographie des espèces et d’autre part, par l’estimation des traits des espèces impactés pour les relier au niveau de contamination du sol. Le suivi global de la réponse de la végétation au sol est ensuite assuré par l’analyse de la variation de ces indicateurs. Un autre paramètre d’intérêt étudié est l’humidité de surface, paramètre important pour de nombreuses applications (hydrologie, remédiation...) et influant sur la répartition des espèces et la caractérisation de la contamination du sol par télédétection, qui sera intégré dans les perspectives de recherche. Les milieux dégradés, pollués ou réhabilités étant des paysages variés avec des types de végétation spécifiques à chaque milieu, divers habitats sont étudiés : forêts, milieux urbain et humide, friche industrielle et bourbiers tropicaux contaminés par des hydrocarbures pétroliers, ancien site de traitement de minerais... Cette diversité assure l’étude de milieux de complexités différentes, chacun avec des défis scientifiques nouveaux à relever. La démarche scientifique élaborée, l’intérêt des travaux réalisés, les avancées obtenues et un bilan incluant les collaborations avec les laboratoires externes et les thèses associées ainsi que les perspectives à court terme sont présentés pour chaque paramètre d’intérêt étudié : l’estimation de l’humidité de surface, la cartographie des espèces (avec délinéation des couronnes au préalable), la caractérisation de la contamination par les effets indirects sur la végétation. La dernière partie est consacrée aux perspectives de recherche pour les mois et les années à venir qui concernent la caractérisation des effets anthropiques sur un habitat dégradé, pollué ou réhabilité et son suivi au moyen de la télédétection.

Télécharger l’invitation

9 octobre 2020

Soutenance de thèse de Camille Fourrier : Les résidus de bauxite de Provence : propriétés physico-chimiques et influence sur la formation et le fonctionnement des sols

Camille FOURRIER, doctorante à l’IMBE, soutiendra le 21 Octobre 2020, sa thèse intitulée :

Les résidus de bauxite de Provence : propriétés physico-chimiques et influence sur la formation et le fonctionnement des sols.

Mercredi 21 Octobre 202à à 14 h
Salle des thèses
Faculté des Sciences de St Jérôme
Avenue Escadrille Normandie Niemen
13013 MARSEILLE

Ce travail de thèse a bénéficié de plusieurs financements de l’OHM BMP et du Labex DRIIHM.

Voir le résumé

5 août 2020

Confinement et évolution de la qualité de l’air ambiant à Gardanne : Le Bilan

La pandémie due au COVID-19 a amené, en France, à un confinement quasi-total de la population à parti du 17 Mars 2020 à 12 h.

Ce confinement a entrainé une réduction très forte et quasi immédiate du trafic routier, puis des trafics aériens et ferroviaires. D’autre part, les activités industrielles, commerciales, … ont très fortement ralenties, voire se sont arrêtées. Cela s’est traduit par une augmentation du temps de présence de la population dans les logements et par une diminution importante des émissions polluantes liées au trafic routier et aux activités industrielles.

A partir du 11 Mai, le confinement a été levé avec une reprise progressive des activités économiques et un retour à une liberté de circulation pour la population.

Si l’impact de ce confinement, puis celui de la reprise d’activité sur la qualité de l’air a été bien documenté par les AASQA sur les grandes agglomérations, quelle est le bilan pour des petites villes comme Gardanne ?

Vous trouverez ci-dessous le bilan de ce confinement sur la période du 23 Janvier au 30 Juin 2020, avec un Avant, un Pendant et un Après Confinement :

Bilan Confinement et qualité de l’air à Gardanne

Les épisodes précédents :

Confinement et qualité de l’air à Gardanne n°1

Confinement et qualité de l’air à Gardanne n°2

Confinement et qualité de l’air à Gardanne n°3

Confinement et qualité de l’air à Gardanne n°4

Confinement et qualité de l’air à Gardanne n°5


Labex DRIIHM - OHM BMP
Observatoire Hommes-Milieux du Bassin Minier de Provence
ECCOREV
Technopole de l'Environnement Arbois-Méditerranée
Avenue Louis PHILIBERT
Bâtiment Laennec
BP 80
13545 AIX-EN-PROVENCE CEDEX 4 FRANCE
Tél : +33 4 42 59 60 82

Courriel :ohm-bmp@eccorev.fr